Avant d’investir dans un bien immobilier, il est important de faire une petite évaluation et de voir le marché le plus rentable. Il faut donc assurer de percevoir une somme d’argent à un rythme régulier. L’investissement en EHPAD peut être effectivement une solution pour un individu qui souhaite devenir rentier immobilier. Qu’est-ce qu’il faut savoir au sujet du rentier immobilier et de l’investissement en EHPAD ?

Devenir rentier immobilier : le principe de l’investissement dans l’EHPAD

L’investissement dans l’EHPAD ou l’établissement d’hébergement pour personne âgée dépendante est devenu une opération qui séduit plusieurs investisseurs. Effectivement, celle-ci est très rentable même si elle n’est pas à la portée de toutes les bourses. Pour devenir un rentier immobilier grâce à l’investissement dans l’EHPAD, il faut avant tout se soumettre au statut de loueur meublé professionnel (LMP). Les individus membres de ces deux catégories doivent donc avoir une résidence sur le territoire français ou en outremer. Ils sont ensuite obligés de louer une pièce dans l’établissement pour en devenir propriétaire par la suite. Il est important que les investisseurs allouent un impôt sur le revenu afin de profiter de tous les avantages. Il faut savoir que cet établissement doit avoir toutes les infrastructures qui répondent aux besoins des personnes âgées de 85 à 95 ans.

Quels sont les avantages d’investir dans l’EHPAD ?

Devenir rentier immobilier en investissant dans l’EHPAD présente plusieurs avantages. Premièrement, les investisseurs peuvent bénéficier d’une baisse considérable d’impôt jusqu’à 33 000 euros grâce à la loi Censi-Bouvard. Celle-ci permet une réduction de 11 % de la somme investie pendant 9 ans et avec une limite de 300 000 euros. Deuxièmement, puisque le marché est contrôlé par l’État, le taux de fiscalité est donc en baisse grâce aux taux fiscaux très attractifs mis en place. Aussi, pour l’achat d’un bien hors taxe, la TVA sera par la suite remboursée après quelques mois de livraison. Ensuite, puisque l’investisseur doit signer un contrat de bail commercial, il sera donc à l’abri de différents risques liés aux locations. Effectivement, ceux-ci sont portés par l’ensemble du gestionnaire et non par bien. Et enfin, le bénéficiaire pourra obtenir une belle rentabilité locative de 4,5 % nette.

Quels sont les conseils pour ne pas faire un faux pas ?

Devenir rentier immobilier n’est pas un jeu d’enfant, il faut prendre certaines précautions.Avant d’investir dans l’EHPAD, il est important d’opter pour un exploitant qui gère de nombreux établissements pour éviter le refus de l’État et pour avoir plus de sources de revenus. Ensuite, il est important de bien lire le contrat de bail avant de le signer afin que le futur investisseur puisse se préparer surtout s’il y a de grosses réparations. D’après le décret de novembre 2014, les dépenses de ces dernières reviennent entièrement au bailleur. Il est également important de regarder loin, si jamais l’investisseur souhaite revendre son bien. Il faut avouer que le rendement est plus attractif aussi, cela attire le nouvel investisseur puisque ce dernier bénéficiera d’un statut fiscal lié au EHPAD.