La SCPI et le métier de rentier immobilier sont complémentaires. Pour devenir rentier immobilier, il est indispensable de bien choisir le type de SCPI qui convient aux besoins de soi. Les personnes qui cherchent un investissement ont donc trouvé le meilleur placement le plus rentable et le plus sécurisé. Mais quels sont les différents types de SCPI ?

Devenir rentier immobilier avec la SCPI de rendement

La SCPI de rendement consiste à investir dans des immeubles professionnels tels les entrepôts, les bureaux, les locaux à usages commerciaux, etc. Il existe une société qui s’occupe particulièrement du parc immobilier c’est-à-dire de la taxe foncière, des frais d’entretien, de la sélection,de l’achat, de la revente de bien, de la gestion des locataires et des travaux ainsi que de l’encaissement des loyers.

Le rentier percevra par la suite une somme d’argent au prorata des parts qu’il détient dans la SCPI. Celui-ci pourra également investir dans plusieurs biens, de ce fait, le risque est mutualisé. Cet emplacement ne connait pas de fluctuation par rapport au marché de l’habitation. Ce type de SCPI est très flexible puisque sa rentabilité est de 5,2 % en moyenne. À noter qu’il est tout à fait possible d’adapter le montant d’investissement au budget de l’investisseur.

La SCPI fiscale : une solution efficace pour devenir rentier immobilier

Le domaine de l’immobilier est toujours soumis à des impositions de revenus. Pour devenir rentier immobilier, il est conseillé de choisir la SCPI fiscale. Celle-ci permet aux investisseurs de profiter d’une baisse d’impôt selon l’année d’année d’engagement. Elle se décline sous 3 formes selon les convenances de chacun. Pour la SCPI Pinel, la réduction évoquée un peu plus haut peut atteindre dans les 18 % à 21 % entre 9 à 12 ans.

Il existe également la SCPI Malraux qui permet de profiter de 18 % du montant investi et d’une défiscalisation dès la première année de la souscription des parts. Et enfin, La SCPI Déficit foncier offre l’occasion à un rentier de pouvoir gérer l’acquisition ainsi que la revente du bien. L’objectif est de pouvoir créer un déficit foncier en rénovant entièrement une maison afin que le propriétaire puisse déduire son propre revenu foncier.

Opter pour la SCPI de plus-value

Pour devenir rentier immobilier, la SCPI de plus-value peut être une excellente alliée. Elle ne permet pas de verser une somme d’argent à des associés ou encore de bénéficier d’un gain fiscal. Cette forme fiscale a pour rôle de revaloriser le prix des parts d’un investisseur. Elle se focalise exclusivement en immobilier d’habilitation, ainsi grâce aux capitaux reçus, les rentiers peuvent investir dans des immeubles locatifs ou dans des logements isolés.

La rentabilité dépendra ainsi de l’augmentation du prix des parts au fils des années. En effet, la Pierre prend de la valeur avec le temps. Cela permettra, de ce fait, aux investisseurs de valoriser leurs patrimoines.